L'Association Biologique Internationale

Médecines traditionnelles et traitements naturels contre les grandes pathologies chroniques et dégénératives

Le Docteur Jean-Pierre Willem a créé l’Association Biologique Internationale afin d’essaimer un ensemble de données scientifiques connues, et d’autres enfouies ou plus ou moins occultées pour des intentions peu avouables.

Les thèmes abordés, sous forme d’articles, englobent un ensemble de pathologies dont les mécanismes ne sont pas pleinement identifiés ou dont les thérapies ne sont pas concluantes.

En rédigeant les articles, il a voulu atteindre deux objectifs difficiles à concilier :

  • Présenter aux médecins et, d’une façon plus générale aux personnes dotées d’une culture scientifique, une conception nouvelle sur le mécanisme de certaines maladies.
  • Intéresser les lecteurs, ceux qui constituent le « grand public ».

Chirurgien et anthropologue, reconnu comme « médecin visionnaire » par les frères Bogdanoff, J-P Willem est avant tout un lanceur d’idées. Consultez son témoignage dans la section à propos.

Publications de l'Association Biologique Internationale

DERNIERS ARTICLES

Pour une médecine globale

Aujourd’hui on dispose d’appareils aptes à prendre en charge tout individu qui attend une amélioration ou une guérison qu’il n’a pas obtenu auprès de son médecin ou d’un spécialiste renommé. Après parfois un long calvaire et la prise d’une litanie de produits chimiques, certains ne baissent pas les bras et recourent à des méthodes et technique qui se révèlent d’une efficacité insoupçonnée.

lire plus

Quand le coronavirus envahit la planète 

Quel est ce nouveau virus ? Quels sont les symptômes ? Quels risques ? Faut-il s’inquiéter ? Qu’en est-il de la thérapie ? Les huiles essentielles comme protocole antiviral !

lire plus

Un arc-en-ciel de sels

Le sel a de quoi nous étonner ! Tout d’abord, et contrairement à une idée reçue, répandue, il présente des bons côtés pour notre santé. A petites doses, le chlorure de sodium est même indispensable à l’organisme, car il participe à l’équilibre hydrique et facilite les mouvements musculaires. Tout se complique lorsque sa consommation dépasse les 5 g par jour recommandés par l’Organisation mondiale de la santé.

lire plus